In memoriam

ASSM » Portrait » Histoire » In memoriam

Ewald R. Weibel

5 mars 1929 – 19 février 2019

 

Personnalité de premier plan du monde de la science et de la politique scientifique suisse et figure de proue de l’Académie Suisse des Sciences Médicales, Ewald Weibel nous a quittés.

 

«L’homme et l’ami, l’enseignant académique, le mentor, le chercheur passionné et intègre resteront dans nos mémoires.»

 

Un portrait très justement esquissé dans l’avis de décès. Ewald Weibel a incarné tout cela, mais bien plus encore pour l’ASSM. En tant que Président de 1997 à 2000, Vice-Président de 2000 à 2004, membre d’honneur et membre individuel du Sénat à partir de 2004, il a marqué l'Académie de son empreinte. A tous les égards, l’ASSM a eu la chance extraordinaire d’être dirigée par un scientifique de renom international, qui a été distingué et honoré à maintes reprises, une personne qui a, en outre, occupé toute une série de positions significatives dans le paysage universitaire suisse et qui disposait de qualités de management exceptionnelles.

 

En 1998, suite à la mort tragique et soudaine du Secrétaire général en exercice, Justus Gelzer, Ewald Weibel a entrepris une réorganisation profonde de l’ASSM. Il a professionnalisé le Secrétariat général qui fonctionnait jusqu’alors selon le principe du bénévolat et a accordé à la jeune équipe sa confiance totale pour amorcer une nouvelle direction. Grâce à l’engagement infatigable d’Ewald Weibel, à son sens extraordinaire de l'essentiel et des priorités, mais également à sa capacité admirable de motiver ses collaborateurs à donner le meilleur d’eux-mêmes et de les accompagner dans les situations d’urgence et de stress, les mesures nécessaires à la réorganisation ont pu être rapidement décidées par le Sénat et mises en œuvre.

 

Cette nouvelle ère initiée par Ewald Weibel s’est traduite de manière explicite dans l’identité visuelle de l’ASSM qui a été adaptée en 1999: la couleur rouge a fait place à un bleu plus discret. Le logo – un serpent qui symbolise la médecine, entouré d‘une devise en latin – a été conservé, avec toutefois un graphisme modernisé. Et surtout, la devise «Medici et Professoribus» a été modifiée en «Scientiae Medicinali et Societati». Ainsi, sous la direction d’Ewald Weibel, l’ASSM a reconnu la nécessité d’un changement de paradigme et, par là même, l’élargissement de sa mission jusqu’alors uniquement dédiée à la profession médicale à un engagement au service des patients et de la société.

 

Grâce à des projets innovants et porteurs, Ewald Weibel a consolidé et développé ces deux piliers de l’ASSM, qui restent d’actualité: la promotion de la science médicale basée sur les preuves et la pratique médicale et ses répercussions sur la société. Sous son égide, de nombreuses directives médico-éthiques vouées à des sujets brûlants à l’avènement du nouveau millénaire, tels que les xénotransplantations, la stérilisation de personnes handicapées ou la médecine intensive, ont vu le jour. C’est également à son initiative que l’ASSM a reconnu l’intégrité scientifique dans la recherche médicale et biomédicale comme un sujet prioritaire et défini, à l’intention des Facultés de médecine, une procédure à suivre en cas de fraudes. Avec son soutien, le projet «Nouvelle orientation de la médecine» a été lancé.

 

Divers symposiums, rapports, prises de position et programmes d'encouragement pour jeunes médecins talentueux ont permis de renforcer le profil scientifique de l’ASSM. Considérée comme une organisation scientifique intègre avec une sensibilité particulière pour les questions d’éthique médicale, elle a gagné en notoriété et a pu ainsi renforcer sa position au sein du corps médical et des autres professions de la santé, dans les milieux politiques et dans la société.

 

Celles et ceux qui ont eu le privilège de travailler avec Ewald Weibel ont avant tout connu et apprécié l’homme. Son énergie inépuisable, son autorité naturelle, son enthousiasme pour sa propre discipline comme pour toutes les questions scientifiques et médicales, son sens de l’essentiel, son esprit affuté, mais également son grand cœur, son charme, son empathie et son sens de l’humour étaient impressionnants.

 

Celles et ceux qui ont été en contact avec l’ASSM, son Secrétariat général et ses méthodes de travail avant 1998 peineraient aujourd’hui à les reconnaître. Mais, malgré un professionnalisme et une efficacité accrus, la «maison» a gardé son esprit studieux et chaleureux. Tout ceci, nous le devons à Ewald Weibel qui, même une fois retiré, a témoigné son attachement à l’Académie en étant constamment prêt à apporter, avec un grand engagement, ses conseils et son soutien aux Présidents et aux Secrétaires généraux. Nous avons encore eu la chance de bénéficier de son soutien, son dernier service rendu à l’ASSM, lors de la préparation de la dernière élection du Président.

 

Une personnalité telle qu’Ewald Weibel suscite un respect profond et la reconnaissance de toutes celles et de tous ceux qui ont eu le privilège de faire un bout de chemin avec lui.

 

Merci, Ewald!

 

Margrit Leuthold, Secrétaire générale 1998 – 2006

Werner Stauffacher, Président 2000 – 2004

 

 

 

Ewald Weibel dans le magazine en ligne de l'Université de Berne

Dans son magazine en ligne, l'Université de Berne a consacré fin 2017 un article détaillé sur Ewald Weibel et ses activités de recherche. Visitez le site web, qui contient également un clip vidéo avec une interview.
 

Lire: «60 years of research and still going strong»

 

 

 

CONTACT

lic. phil. Valérie Clerc
Secrétaire générale